Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus. Ok

Foire aux questions

  • Qui est concerné par la pose du nouveau compteur ?

    L’installation du nouveau compteur concerne l’ensemble de la population présente sur le territoire de la Martinique, ayant souscrit à un abonnement ou une puissance inférieure ou égale à 36 Kilos Volt Ampère (Kva) ou au tarif dit « Bleu ». Sa mise en place est une obligation, conformément à la législation française et européenne en matière de transition énergétique. 


  • La pose du nouveau compteur est-elle payante ?

    Non, la pose du compteur numérique est gratuite pour le consommateur. Sa prise en charge est assurée par EDF, garant du service public de l’électricité. C’était déjà le cas pour le compteur actuel.


  • Le nouveau compteur va-t-il augmenter mes factures d’électricité ?

    Non, le compteur numérique n’aura aucun impact sur la facture d’électricité. Ce nouveau compteur électrique permettra de bénéficier d’une facture reflétant sa consommation réelle et non plus estimée.


  • Les nouveaux services proposés par le nouveau compteur sont-ils payants ?

    Non, l’accès à ces nouveaux services ne coûtera rien au consommateur. Il pourra, par exemple consulter à terme sa consommation électrique journalière sur un site Internet, au sein d’un espace personnel sécurisé.


  • Où le nouveau compteur sera-t-il installé ?

    Le nouveau compteur sera installé au même endroit et sur le même branchement électrique que le compteur actuel. Il présente également la même taille et le même volume que le compteur existant. Lors du remplacement du compteur, le technicien peut remplacer le disjoncteur s’il juge ce dernier non conforme aux normes de sécurité actuelles.


  • Le nouveau compteur disjoncte-t-il davantage que le compteur actuel ?

    Non, le compteur numérique ne disjoncte pas plus souvent. La marge de tolérance du nouveau compteur en cas de dépassement de la puissance souscrite est similaire à celle du disjoncteur.


  • Le nouveau compteur existe-t-il en triphasé ?

    Oui, le nouveau compteur est disponible en monophasé comme en triphasé. Si le consommateur possède une installation électrique en triphasé, un compteur numérique triphasé lui sera installé.


  • Le nouveau compteur mesure-t-il la consommation électrique différemment du compteur actuel ?

    Non, à l’instar du compteur actuel, le compteur numérique mesure la consommation électrique totale du consommateur en Kilowatt/heures (KwH).


  • Peut-on refuser l’installation du compteur numérique ?

    L’installation du compteur numérique est une obligation réglementaire, conformément à la législation française et à la Programmation Pluriannuelle de l’Energie de la Martinique. Quelle que soit sa technologie, le compteur électrique reste la propriété de la collectivité : un particulier ou une commune ne peuvent en refuser la pose ou le renouvellement.


  • Le compteur numérique émet-il des ondes électromagnétiques, dangereuses pour la santé ?

    Non, le compteur numérique n’émet aucune onde électromagnétique représentant un danger pour la santé. Pour communiquer les données de consommation globales d’un foyer, le compteur numérique utilise le Courant Porteur en Ligne (CPL), une technologie filaire qui, à l’inverse des technologies radio tels que le téléphone portable, le Bluetooth ou le GPS, n’émet pas d’ondes électromagnétiques.


  • Le Courant Porteur en Ligne (CPL) est-il une technologie expérimentale ?

    Non, utilisé depuis les années 1950 pour assurer le fonctionnement des éclairages publics, le CPL est aujourd’hui une technologie largement répandue dans les maisons, permettant le fonctionnement de certains appareils domotiques tels que les volets électriques, alarmes ou babyphones.


  • De quelle nature sont les données transmises par le compteur numérique ?

    Le nouveau compteur ne traite que des données de consommation globales  nécessaires à la facturation du consommateur et  à la maintenance du réseau électrique. Il ne traite aucune donnée personnelle (nom, prénom, adresse).



    Ces données de consommation globales  appartiennent au consommateur qui peut refuser leur prélèvement (exception faite des données indispensables à l’élaboration de votre facture d’électricité) au moment de la signature de son contrat.



    En conformité avec les recommandations de la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL), autorité administrative indépendante, ces mesures garantissent le respect des libertés individuelles et de la vie privée.